VOTE | 19 fans

#101 : Mauvais Karma

Titre VO: "Pilot" - Titre VF: "Mauvais karma"
USA: 20/09/2005 - France: 29/10/2006
Scénario: Greg Garcia - Réalisation: Marc Buckland

Earl gagne 100 000$ à un jeu de grattage (après avoir volé 10$ à une personne) mais perds le ticket gagnant et se fait renverser par une voiture. Sa femme, Joy, veut divorcer et Earl découvre que tous ces évènements pourraient se créer à cause de son mauvais karma. Donc il fait une liste de toutes les mauvaises choses qu'il à fait et commence à les réparer une par une. Et après avoir commencer, il retrouve son ticket.

Avec:
Leo Fitzpatrick (Sonny), Dale Dickey (Patty), Carson Daly (lui-même), Gregg Binkley (Kenny James), Frank Collison (M. James), Laura Gardner (Mme James), Deborah Cresswell (Wanda)

Titre VO
Pilot

Titre VF
Mauvais Karma

Vidéos

Scène de l'aéroport (VO)

Scène de l'aéroport (VO)

  

Plus de détails

Comment les choses peuvent-elles nous rattraper ? Comment le destin peut-il nous faire comprendre qu'on a fait quelque chose de mal ? Le karma vous avez dit ? Peut-être...

Earl, un personnage un peu loufoque, vole un billet de 10$ à une personne dans la rue. Avec ce billet, il décide de tenter sa chance à un jeu de grattage. A sa plus grande surprise, le ticket est gagnant, Earl vient de gagner 100 000$, une aubaine. Mais c'est sans compter ce foutu karma qui décide de le rattraper. 

Le ticket s'envole et Earl se fait renverser par une voiture en essayant de le récupérer. Comme si ce n'était pas suffisant, au chevet de son lit d'hôpital, sa femme un peu folle, Joy vient demander le divorce. Ils s'étaient rencontrés dans un bar, et s'étaient mariés rapidement sans trop réfléchir, après avoir déssaoulé, Earl s'était rendu compte que sa nouvelle femme était enceinte... de plusieurs mois ! 

Pendant ce temps - là, Randy, un type minable qui ne fait que traîner au Crabtembouille et qui est comme laron en foire avec Earl essaye de draguer une fille un peu trop jolie pour lui, Catalina.

Earl, désespéré, finit par se dire qu'il a un mauvais karma à cause de toutes les mauvaises choses qu'il a faite. Il décide donc de créer une liste, une liste de toutes ces choses et d'essayer de les réparer une à une.

Randy qui vient lui rendre visite, se moque bien de lui alors que le numéro 23 de sa liste est "J'ai pissé à l'arrière d'une voiture de flic" ou le numéro 41 "J'ai volé les bonbons d'un gamin qui était venu à ma porte pour Halloween" ou encore le numéro 143 "J'ai du surement refiler le cancer aux gens qui passait près de moi alors que je tenais une clope".

Le chemin va être long, mais certainement que la chance lui sourira de nouveau.

Et c'est le cas alors qu'il ramasse les ordures pour compenser le numéro 136 de sa liste (je renversais les poubelles) et qu'il décide de faire quelque chose de bien pour Kenny James, une tête de turc de quand il était à l'école. Il retrouve alors son ticket de banque... Mais ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, il lui reste désormais... 258 actions !

Earl (v.o.) : Vous connaissez tous ce genre de mec qu'on croise sur les aires d'autoroutes en allant rendre visite à belle maman. L'air pas net et débrayé, le genre de type qui s'achète un paquet de clopes ; un ticket de loterie et une bière à 10h du mat'. Le genre de gars qu'on préfère laisser sortir de la boutique avant d'aller y faire ses courses en famille. Ben, c'est moi tout craché. Et moi, je suis Earl. Si vous voulez prendre le temps de vraiment me connaître, de découvrir qui je suis réellement au lieu de me coller sur le dos le cliché du looser, inutile, vous perdrez du temps. Je suis exactement comme vous l'imaginez. Pour moi, toutes les occasions sont bonnes à prendre.

[Flashback : 1999 une femme blonde pousse Earl contre un mur en l'embrassant]

Earl (v.o.) : Il y a six ans j'étais complètement bourré quand je suis tombé sur une vraie bombe.

Earl : T'as de beaux seins Peggy

Earl (v.o.) : Sauf que je la confondais avec une autre

Joy : Mais je m'appelle Joy

Earl : T'as de beaux seins Joy

Earl (v.o.) : Elle m'avait payé plusieurs tournées et on s'était fait une virée à Las Vegas. Le temps que je dessaoule, j'étais marié.

Earl (v.o.) : Le lendemain matin je me remettais doucement de mes abus lorsque...

Joy : Bonjour chéri

Earl (v.o.) : J'avais bien remarqué la veille qu'elle était rondouillette. Pour certains, le fait d'épouser sans s'en rendre compte une inconnue enceinte de six mois serais une bonne raison d'arrêter de boire. Mais, pas pour moi : c'est une bonne raison de continuer.

[Flashback : 2000 Joy et Earl se tiennent devant le bébé]

Earl (v.o.) : Joy se rappelait pas grand-chose du père biologique, sauf qu'il conduisait une grosse voiture. Alors on l'avait appelé Dodge. Quelques années plus tard, j'allais devenir le papa d'un petit bout d'chou bien à moi. Nous savions que ce serait un garçon. Alors nous avions déjà choisi son prénom. Je vous présente le petit  (le docteur montre le bébé afro-américain) Earl junior.

[2005-Présent : Earl est assis sur le canapé avec une bière dans sa main dans une maison mal rangée, les deux enfants courent autour du canapé]

Earl (v.o.) : Mes amis me demandent souvent pourquoi je reste avec une femme qui me trompe et deux monstres qui ne sont même pas de moi. Je pense que c'est parce que je crois aux liens sacrés du mariage. Et si ça se trouve, les gens demandent à elle aussi comment elle peut supporter un bon à rien de mari et un beau-frère qui squatte le canapé. Lui, c'est Randy. Le meilleur frère qu'on puisse avoir.

Earl (v.o.) : On passe nos journées à trainer au Crabe Tambouille, le rad que tiens Ernie

Earl : Hey

Homme : J'tai eu Earl, j'tai eu !

Earl (v.o.) : Lui, c'est Sonny. On adore jouer au lancer de canettes.

Earl : Je sais où est ta caravane tu me le paieras très cher !

Earl (v.o.) : Lui c'est Darnell. Il nous offre régulièrement des boulettes de crabe assaisonnées à une seule herbe, et de la bonne.

Earl : Ah t'es trop sympa

Darnell : Régale-toi mon pote !

Joy : Merci Darnell

Darnell : A ton service, Joy

Earl (v.o.) : Randy et moi adorons ces repas à l'œil et je crois que Joy elle aussi est contente d'être là. Les jours de chance, Wanda sélectionne le B7.

[Au jukebox, Wanda presse le B7 : Rob Base & D.J. E-Z Rock's "It Takes Two"]

Randy : Oh non ça va être trop cool ! Wanda ne me dit pas que t'as mis le B7 ! (Randy et Wanda commencent à danser)

Earl (v.o.) : Bref, c'était notre vie, elle n'avait rien d'exceptionnelle mais elle nous plaisait comme ça. Et elle s'écoulait paisiblement jusqu'à il y a trois semaines.

[Earl est à l'extérieur d'une boutique il gratte un ticket de loterie. Il gagne 100 000$]

Earl : Oh c'est pas vrai, je rêve ! Woohoo, woohoo !  Je suis riche ! J'ai gagné 100 000 dollars ! (Earl se fait renversé par une voiture)

Earl (v.o.) : Cela été les dix plus belles secondes de ma vie (Earl regarde le ticket s'envoler)

[Earl est à l'hôpital sur son lit avec une minerve]

Earl (v.o.) : Randy s'est mis à la recherche du ticket dès que j'étais en état de lui raconter l'histoire (Randy est au milieu d'une rue entre les voitures en train de chercher le ticket). Mais je savais qu'il ne trouverait rien. Je pense que je l'aurais moins bien pris si j'avais pas été chargé à bloc (Earl regarde une poche de morphine)

[Joy arrive dans la chambre avec des papiers dans sa main]

Earl : Salut bébé

Joy : Ouais, salut. Tiens il faut que tu signes sur le truc jaune c'est très pressé.

Earl : Ca roule ma poule (il signe le papier) Earl J. Hickey

Joy : Super !

[Darnell rentre à son tour dans la chambre avec un carton plein d'affaires]

Earl : Oh ça va mon pote ?

Darnell : Salut Earl !

Joy : Ses parents l'ont fichu à la porte alors il va venir s'installer avec moi et on espère se marier bientôt.

Earl : Mais t'es déjà mariée

Joy : (elle prend le papier signé par Earl et lui montre sa signature) Eh non plus maintenant, et encore merci pour la caravane. Crois-moi Earl c'est surement beaucoup mieux pour tout le monde. Earl Junior sera enfin avec son vrai père. (Joy souris à Darnell) Repose toi bien ok ? (Ils partent de la chambre)

Earl (v.o.) : Je ne voudrais pas avoir l'air de me plaindre mais couché là dans mon lit d'hôpital, j'ai réalisé que je venais de perdre ma maison, ma femme, le ticket qui aurait pu me rapporter 100 000 dollars. J'en aurais presque pleuré si j'avais pas eu peur de réveiller Randy (Randy est couché sur le canapé à côté du lit d'hôpital de Earl) Puis, tout à basculer (Earl change de chaîne à la télé). Je zappais et, il est apparu !

[Télé : Show de Carson Daily]

Invité : Il s'agit pas de moi, nous sommes ici pour parler de vous. Je veux tout savoir sur Carson Daily. A chaque fois qu'on vous voit vous avez une jolie femme à votre bras, vous avez votre émission télé et vous dirigez un empire. Quel est votre secret ?

Carson : J'ai fait un pacte avec Satan (le public rit). Non, plus sérieusement je crois que j'ai simplement de bonnes vibrations et je persiste à croire que tout dépend de nos actes. Je veux dire qu'on est toujours récompensé de nos bonnes actions, mais si on agit mal c'est le retour de bâton, c'est une sorte de... karma.

Earl (v.o.) : Karma, c'était donc ça ! Le sens de la vie coulait de la bouche de ce type pour imprégner mon cerveau déjà imbibé de morphine (Earl sourit).

[Extérieur d'un motel]

Earl (v.o.) : J'ai rejoint Randy au motel dès que les médecins m'ont laissé sortir. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour sympathiser avec la femme de ménage. C'était un rapide.

Randy : (allongé sur le lit regardant un dessin animé) T'as une longue pause Catalina ?

Catalina : Mon cher patron s'est mis en chasse (elle saute sur le lit) Je vais pouvoir passer l'après-midi avec vous.

Earl : Je crois qu'on est toujours récompensé de nos bonnes actions. Faire du mal c'est le retour de bâton assuré.

Randy : C'est vachement beau. Et si t'arrêtais les médocs, c'est vrai tu vois, j'ai peur qu'ils soient pas bons pour toi.

Earl : T'as entendu parler de karma ?

Randy : C'est un de tes potes ?

Earl : Je ne le connais pas encore très bien, mais j'ai l'intention de l'apprivoiser. J'ai entendu Carson Daly dire qu'il était chouette parce qu'il faisait de bonnes actions. J'ai bien réfléchi, ma vie est nulle ! Et j'ai jamais fait de bonnes actions tu comprends.

Catalina : C'est qui Carson Daly ? Un guide spirituel qui l'a manipulé ?

Randy : Il a une émission à la télé. Tu devrais toujours penser à allumer la télé quand tu nettoies les toilettes.

Earl : Si je veux que ma vie soit meilleure, il faut d'abord que moi je sois meilleur. (il lance à Randy un papier)

Randy : (ouvrant le papier) Qu'est-ce que c'est ?

Earl : J'ai fait la liste de toutes mes mauvaises actions.

Randy : (rigolant) Pourquoi ?

Earl : Pourquoi ? Randy, je venais de gagner 100 000 dollars et juste après, je me prends une voiture de plein fouet ! J'ai failli mourir parce qu'il m'étais arrivé quelque chose que je ne méritais pas ! Ce karma va me tuer à moins que je ne répare tout le mal que j'ai pu faire. (il part de la chambre)

Randy : (lit la liste) Numéro 23 : J'ai pissé à l'arrière d'une voiture de flics

Earl : J'en suis plus très fier crois-moi

Randy : Numéro 41 : J'ai volé les bonbons d'un gamin qui était venu frapper à ma porte pour Halloween.

Earl : Ca aussi c'était moche seulement je l'ai compris trop tard

Randy : Numéro 143 : J'ai du surement refiler le cancer aux gens qui passait près de moi alors que je tenais une clope. Comment est-ce que tu comptes réparer tout ça Earl ?

Earl : En commençant par le plus facile sans doute. Comme le numéro 64. (il ramasse des ordures sur le parking)

Randy : Retrouver Kenny James.

Earl : Ce gosse était ma tête de turc quand on était à l'école primaire.

Randy : Et qu'est-ce que tu comptes faire maintenant ?

Earl : Le retrouver, faire un truc bien pour lui et le rayer de ma liste.

Catalina : (sur le balcon) Excusez-moi. Si mon patron revient et qu'il voit le parking propre il risque de prendre de mauvaises habitudes alors est-ce que vous pourriez tout remettre ?

Earl : (montrant sa liste) Désolé, numéro 136 : Je renversais les poubelles.

Randy : T'as payé ta dette alors raye-le de ta liste à la mord moi le nœud.

Earl : Je le ferais quand j'aurais ramassé autant de poubelles que j'ai pu renverser. Et respecte ma liste tu veux. C'est mon ticket vers une vie meilleure (jetant le sac poubelle dans les bacs)

Randy : Bah, j'espère que cette vie t'offrira la bouffe gratos, des fringues et une caravane assez grande pour y vivre à deux. Parce qu'on a plus un sou et qu'il est pas question que je te donne l'argent que j'avais économisé pour m'acheter de la bière.

Earl : (regardant par terre et ramassant un ticket, c'est son ticket gagnant) J'en crois pas mes yeux. Ca a marché.

[Extérieur de la loterie, Earl est debout et tient un grand chèque à son nom. Il est félicité et photographié]

Earl (v.o.) : Quand je suis allé au bureau de la loterie, ils m'ont remis un de ces chèques ! Randy avait un plan pour se faire un petit extra auprès de la banque.

[Earl se fait remettre ses 100 000 dollars à la banque]

Earl : Merci Izetta !

Earl (v.o.) : Mais je savais que ça marcherais pas

[Earl part et Randy arrive avec le chèque géant de 100 000 dollars]

Randy : Je voudrais le déposer

[Earl met ses billets dans la boite à gants de sa voiture]

Earl (v.o.) : Je voulais m'attaquer à ma liste le plus vite possible, pour que ma vie prenne enfin un bon tournant. Cela dit je n'avais pas à me plaindre. Notre nouvelle copine Catalina n'avait rien de prévu pour son jour de congé et elle était plutôt sympa à regarder. En plus, j'avais enfin pu m'acheter ce dont j'avais toujours rêvé pour ma voiture (Earl ferma sa voiture avec un badge)

Catalina : Et il habite où ce mec que tu as torturé ?

Earl : (pointant une maison) Voilà la maison de ses parents. Seulement on ne sait pas où vit Kenny aujourd'hui. Mais Randy va se charger de le découvrir. (Randy finit une bière et commence à en ouvrir une autre. Earl l'arrête) Ca suffit tu as assez bu.

Randy : Je meurs de soif Earl !

Earl : Tu en as bu quatre, tu en auras une autre à ton retour. Maintenant tu files. (Randy se lève de la voiture et s'en va vers la maison)

Catalina : Pourquoi tu n'y va pas ?

Earl : J'ai jamais su mentir. Mais lui c'est un pro. Tant qu'il n'a pas dépassé un certain nombre de bières. Au-dessus de quatre il pète les plombs. Comment dire, il devient un peu... imprévisible.

[FLASHBACK : trois mois plus tôt Randy dors sur le canapé une tondeuse à la main. A côté de lui, un chat entièrement rasé. Joy arrive et voit le chat]

Joy : Earl ! Ton frère vient encore de raser le chat.

[FIN DU FLASHBACK]

Earl (v.o.) : Randy n'était pas revenu dans cette maison depuis qu'on l'avait cambriolé quand on était au lycée. On avait attrapé que des oiseaux.

[Plan sur le salon des parents de Kenny]

Mme James : Eh donc, vous allez voir les parents de tous vos camarades de classe !

Randy : Euh non, seulement de ceux avec qui j'ai perdu le contact. Je suis le président des anciens élèves et c'est mon devoir d'organiser cette réunion. Je voudrais pas qu'un seul de mes amis rate cette fête, on s'amusera bien et y'aura pleins de petits fours avec des bonnes choses

Mme James : Oh c'est trop mignon

Mr James : Est-ce que vous voulez une bière monsieur ?

Randy : Ca me ferait très plaisir. Merci beaucoup.

[Dehors, Earl met le sac d'ordures à l'arrière de sa voiture. Il se retourne et Catalina est juste derrière lui et essaye de l'embrasser]

Earl : Qu'est-ce que tu fais ?

Catalina : Je te plais pas ?

Earl : Non non non, t'es super, c'est juste que Randy quand il t'as vu pour la première fois, il a dit « prem's »

[FLASHBACK : Catalina rentre dans la chambre du motel et passe devant Earl et Randy. Randy la fixe]

Randy : (frappant Earl)  Prem's !

[FIN DU FLASHBACK]

(Earl et Catalina se regardent quand ils entendent les sirènes des flics. Les flics sortent des voitures et commencent à courir dans la maison des James)

Earl (v.o.) : Si vous voulez savoir au bout de combien de bières Randy se met systématiquement dans le pétrin, je dirais que 9 semble être le bon chiffre (Randy s'enfuit en courant par le jardin des James) Heureusement il avait obtenu l'adresse de Kenny avant de... déraper

(Retour dans la maison des James)

Mme James : Je crois que j'ai l'album photo de Kenny quelque part par là.

(Randy boit une bière affalé sur le canapé. Il fixe Mme James qui se penche)

Randy : (frappant Mr James)  Prem's !

[Earl, Randy et Catalina sont a l'extérieur de la maison de Kenny. Une voiture bleue arrive]

Earl (v.o.) : On a pas tout de suite trouvé la maison de Kenny. Faut dire que Randy l'avait écrite dans sa main et qu'il avait beaucoup transpiré en courant devant les flics. Mais, on avait fini par y arriver. (Kenny sort de sa voiture et rentre chez lui)

Earl : C'est bien lui. Kenny James. Ca me file des drôles de sensations dans le ventre.

Randy : Et si jamais t'avais chopé un cancer ? Est-ce que karma donne le cancer de l'estomac ?

Earl : J'en sais rien.

Catalina : T'inquiètes pas tu stresses c'est tout.

Earl (v.o.) : Ca devait être ça. Faut dire que j'étais pas fier de tout ce que j'avais fait à Kenny

[FLASHBACK : Des enfant jouent à un jeu, du baseball/football]

Earl enfant : Hey Kenny. Si tu nous fais perdre, t'es mort !

Prof : La ferme Earl ! Surtout ne l'écoute pas et fais de ton mieux

(Il lance le ballon à Kenny, celui-ci le frappe et le ballon atterrit sur un gars en chaise roulante, Kenny coure vers la base mais Earl lui met un coup de pied dans l'entrejambe et lui lance le ballon)

Earl enfant : Nullos !

[FIN DU FLASHBACK]

(Earl espionne Kenny par la fenêtre)

Earl (v.o.) : J'observais Kenny pendant plusieurs jours pour essayer de savoir ce que je pourrais pour me racheter de ma conduite passée. Il avait un bon travail comme assistant du directeur chez CopyHut, une société de photocopie, une jolie voiture dont il semblait être fier, et la plus jolie maison de la rue. Mais il n'avait personne avec qui partager tout ça, il était seul. Il lui manquait la chose la plus essentiel à l'équilibre d'un homme.

Earl : (entrant dans la chambre du motel) Faut qu'il tire sa crampe !

Randy : Quoi ?

Earl : Kenny ! Je l'ai martyrisé pendant toute notre enfance, si je veux pouvoir le rayer de ma liste, il faut que je l'épanouisse ! Un peu de plaisir dans ce monde de brutes.

Catalina : Mais quel genre de femme pourrait avoir envie de faire l'amour avec un mec comme lui ?

Randy : Ouais, faut être bien foutu si on veut coucher

Earl : Pas avec Patty mon vieux !

[Patty en rouge lace ses grandes bottes]

Earl (v.o.) : Patty n'étais pas n'importe qu'elle prostituée : elle tapinait de jour. Et faut en avoir pour accepter de faire le trottoir en pleine lumière. Et je savais que Patty se fichait que ses clients soient bien foutus ou non. C'était pas les muscles qui la faisait fondre.

(Randy et Earl arrivent vers Patty)

Earl : Salut Patty !

Patty : Salut vous deux ! C'est déjà l'anniversaire de Randy ?

Earl : Non mais on a un bon plan.

[On frappe à une porte, Kenny ouvre]

Kenny : (surpris) Bonjour

Patty : Bonjour mon cœur, je bosse pour GreenPeace, je suis venue te parler des baleines, des phoques enfin toutes ses conneries. (elle entre dans la maison) T'as pas un truc à boire ? Tu peux me passer une brosse à dents ?

Kenny : Madame !

(A l'extérieur, Earl et Randy sont assis dans la voiture. Ils voient arriver une mobylette)

Earl : Regarde un peu qui se ramène !

(Il prend une cannette et la jette sur Sonny, celui-ci tombe)

Earl : J'tai eu ! (il sort de la voiture)

Sonny : Earl ! Bien joué ! Vous êtes en train de repérer une maison ? Parce que y'en a une qui est toujours ouverte plus bas.

Earl : Non, ça ira

Sonny : C'est à cause de la dernière fois c'est ça mais je te promets que ça arrivera plus jamais.

[FLASHBACK : Earl et Randy sortent d'une maison avec des masques en tenant des affaires volées mais personne n'est là pour les ramener]

Earl : Où est-ce qu'il est encore parti ?

(Strip club - Sonny avec un masque regarde une strip-teaseuse)

[FIN DU FLASHBACK]

Earl : Désolé Sonny mais les vols minables, c'est terminé.

(Patty sort de la maison de Kenny)

Patty : Ciao chouchou !

Sonny : T'es devenu un mac ? Bonjour le business ! Attends, je peux aussi être utile, j'ai un oncle, un gars qui vit seul mais il touche sa pension tous les vendredis !

Earl : Ecoute on en reparlera un peu plus tard

Sonny : Ca marche

(Patty arrive vers Earl)

Earl : Alors, raconte

Patty : Un rab de 10 dollars pour les bébés singes

Randy : Et il assure ? T'aurais assez d'énergie pour venir avec moi ?

Patty : On a rien fait...

Earl : Quoi ? Patty  on avait un deal !

Patty : Ecoute, je lui ai dit qu'il était plutôt mon genre de mec, j'ai essayé de l'embrasser, il a refusé !

Earl : C'est pas vrai, mais j'ai pas de temps à perdre avec ça, ça urge ! (regardant Randy) Allez ramène-toi.

Patty : J'ai essayé Earl je te jure. A la fin je lui ai même montré mon plus beau nibard !

(Earl frappe à la porte de Kenny)

Randy : Il t'a peut-être oublié

(Kenny ouvre, reconnaît Earl, prend peur et essaye de fermer la porte)

Earl : Non, j'ai pas l'impression

(Kenny coure vers son téléphone et compose un numéro)

Earl : Kenny, on se calme

Kenny : J'ai une injonction qui t'interdit de m'approcher !

Earl : Un truc écrit il y a 20 ans pour te faire plaisir par la douce infirmière de l'école. Et t'as oublié que je te l'ai faite bouffée !

Kenny : (apeuré)  Ecoute, prenez ce que vous voulez et partez !

Earl : Je suis juste venu pour parler

Randy : D'accord mais s'il nous propose de nous servir je veux bien ça !

Earl : Repose-le !

Randy : Bah si lui il veut me le donner

Earl : Repose-moi ça ! Ecoute Kenny, tu as besoin de moi !

Kenny : Ca non surement pas !

Earl : Mais tu viens juste de laisser passer ta chance de tirer un coup et gratos en plus ! Tu vois que t'a besoin de moi !

Randy : Earl !

Earl : Pas maintenant Randy !

Kenny : (à Randy) Referme ce tiroir !

Earl : Kenny, je vais t'aider à trouver une femme, et tu pourras t'épanouir.

Randy : (tenant un magazine) Earl, laisse tomber, je crois que tu vends des pompes à un cul-de-jatte (il jette le magazine sur le lit)

(Earl regarde le magazine, c'est un magazine gay. Ils se regardent tous. Randy et Earl partent de la maison)

Earl (v.o.) : Je sais que ça peut sembler ridicule à notre époque mais on est dans une petite ville et je n'avais encore jamais rencontré d'homosexuels. J'ai aussi appris depuis que c'était peut-être exagéré de partir en courant.

[Earl, Randy et Catalina sont au motel]

Earl : C'est bon, je vais le rayer de ma liste.

Randy : Ouais

Catalina : C'est pas contre les règles ?

Earl : Vu que c'est ma liste, c'est moi qui fais les règles. C'est un PD tu piges, comment veux-tu que j'aide ce mec c'est pervers, on pourra jamais se comprendre (il donne un billet à Randy). Tiens ramène nous quelque chose du distributeur

Catalina : Et maintenant, à qui le tour ?

Earl : Euh le 86 : Voler une voiture à une unijambiste

(Catalina et Earl rentre dans la chambre, elle a été fouillée)

Earl : Qu'est-ce qui s'est passé ? (Joy arrive par derrière et frappe Earl sur la tête avec le téléphone) Oh mais t'es malade, tu m'as fais mal !

Joy : (pointant Catalina) C'est qui la garce ?

Catalina : Qu'est-ce qui lui prend ?

Earl : La femme de ménage. Du calme !

Joy : (lui montrant un journal) Tu croyais que tu allais pouvoir me le cacher ?

Earl : (regardant la photo de lui sur le journal) Ah ouais j'ai l'air malin, je cligne des yeux

Joy : Je veux en avoir la moitié Earl !

Earl : Ah ouais ? Et moi j'aurais voulu un bébé à moi et un femme qui couche pas avec mes amis, mais la vie n'est pas toujours comme on le voudrais !

Randy : (entrant dans la chambre) C'est pas grand-chose mais on fera avec qu'est-ce que t'en pense ? (Joy le frappe avec le téléphone, il tombe par terre)

Earl : Ca suffit donne-moi ce téléphone

(elle jette le téléphone)

Joy : Je veux ma part du gâteau et tu me la donneras ! (elle part)

Catalina : C'est ton ex-femme ?

Earl : Ouais. Je sais que c'est dingue mais je mentirais si je te disais qu'elle me manque pas

(Joy frappe la voiture de Earl et monte dans sa voiture)

Darnell : Salut Earl

Earl : Salut mon pote !

Randy : Qu'est-ce qui s'est passé ?

Earl : C'est karma. Il a encore frappé.

[Maison de Kenny. Il ouvre la porte]

Earl (v.o.) : Et j'y croyais. C'est vrai quoi, au moment où je décidais de laisser tomber Kenny, Joy forçait ma porte et me tapais dessus avec un téléphone. Alors j'ai décidé de suivre mon plan. Je devais me montrer compétent dans tous les genres d'histoires. J'avais peut être fait la liste mais je ne faisais pas les règles : karma s'en chargeait. L'unijambiste allait devoir attendre encore un peu. Kenny avait la priorité.

(Kenny allume la lumière et voit Earl dans le salon)

Kenny : Ne bouge pas (il sort un flacon) Ou bien je t'asperge

Earl : Je suis venu te parler, relax !

(Kenny s'asperge lui-même accidentellement et se cogne contre le mur)

Earl : Kenny. Eh, Kenny. Comment tu te sens ?

Kenny : Ca va... T'as eu raison de me plaquer au sol et de me maintenir les yeux ouverts pour pouvoir m'y verser du lait

Earl : Ca je dois dire que je sais comment faire, j'ai volé tellement de sacs à mains

(silence gênant)

Earl : Pourquoi... euh pourquoi t'as pas de mec Kenny ?

Kenny : Quoi ?

Earl : Si t'aimes les... mecs, pourquoi est-ce que tu n'en as pas ?

Kenny : Ca ne te regarde pas !

Earl : C'est exact, tu as raison. Crois-moi je ne demande pas de détails ! C'est juste que t'as pas l'air très heureux et moi je veux juste t'aider et te rayer de ma liste.

Kenny : Quelle liste ?

Earl : (il sort sa liste) Numéro 64. Ce qui veut rien dire, je suis venu te voir en premier ! (il donne la liste à Kenny) Tu sais Kenny, j'ai une vie de naze. Tout ça parce que je suis un sale type. Alors si je fais de bonnes actions, de bonnes choses finiront peut être par m'arriver.

Kenny : Je rêve ou tu parles de karma ?

Earl : Toi aussi t'as écouté Carson Daly ? Ouais, je te parle de mon karma.

Kenny : Tu veux vraiment essayer de changer ?

Earl : J'ai pas le choix, c'est une question de vie ou de mort.

Kenny : J'ai pas de mec parce que, personne ne sait que je suis gay. Tu sais bien comment ça se passe ici. Et même si je l'assumais dis-moi où je pourrais trouver quelqu'un ?

Earl : Tu pourrais sortir. En ville y'a plein de bars pour les fiottes ! (Kenny le regarde) Je suis désolé... la minorité non-hétéro

Kenny : J'ai déjà essayé d'y aller une fois, j'ai fait une heure et demie de voiture et tout ça pour rien, j'avais trop peur d'y rentrer.

[FLASHBACK : La nuit, un couple gay coure, Kenny les regarde assis dans sa voiture, un policier frappe à sa fenêtre]

Policier : Vous n'avez rien à faire là

Kenny : Oh bien sur que non !

Policier : Vous êtes mal garé

Kenny : Oh désolé... Vous savez je ne suis pas PD !

[FIN DU FLASHBACK]

Earl : Je pourrais t'accompagner

Kenny : Quoi ?

Earl : Peut-être que tu auras moins peur à deux

Kenny : Earl Hickey , veut venir avec moi dans un bar homo ?

Earl : (montrant sa liste) Tu me laisse pas le choix Kenny !

[Club Gay]

Earl (v.o.) : Je ne voulais pas être le seul hétéro du coin et Randy a bien voulu m'accompagner dès qu'il avait su qu'il y aurait des bulles de savon.

(Kenny regarde un mec)

Earl : Et lui il te branche ?

Kenny : Oh j'en sais rien, ouais c'est un beau mec.

Earl : Ok, je m'en occupe. Au fait tu veux faire l'homme ou la femme ?

Kenny : Non attends, tu rigoles, tu es près à faire ça pour moi ?

Earl : Ouais il est gay, il va pas me frapper !

Kenny : Ecoute, je crois que je vais m'en charger moi-même

Earl : Kenny, si je suis là c'est pour t'aider et pouvoir enfin te rayer de ma liste.

Kenny : Non attends ! Tu en as assez fait pour moi. J'ai passé toute ma vie à me cacher parce que j'avais trop peur de ce que penserais les gens. Et voilà que Earl Hickey m'accompagne dans un bar gay. Earl Hickey m'a fait faire les boutiques et m'a payé une chemise ! Earl Hickey, la personne qui m'a terrifié le plus tout au long de ma vie a fini par m'accepter, moi. Ecoute, quand nous étions gosses tu m'avais fait perdre toute confiance en moi et aujourd'hui tu viens de me la rendre. Merci Earl !

(Ils se serrent la main)

Kenny : Vas-y, raye moi de ta liste ! (il s'en va en souriant)

Earl (v.o.) : La morale du jour ? La confiance en soi peut déplacer des montagnes.

D.J. : Attention c'est chaud, attrapez-vous un mec et on y va ! (La chanson de Randy commence)

Randy : Oh non c'est trop fort, obligé que je danse sur ce coup ! (il commence à danser)

Earl (v.o.) : Ne jamais sous estimer le pouvoir de quinze bières, de quelques spots et d'une musique choisie par un D.J. déchaîné. Bon, un de moins (il raye Kenny de la liste) Il ne m'en reste plus que... 258.


Opening Scene: Vision of Ice Hockey Player Bobble head on car dashboard, The Wiggles ‘The monkey dance’ playing on stereo, family of three singing along pulling into car park, vision of scruffy guy walking along front of store.

 

Earl: (V.O.) Do you remember that guy who see going into the convenience store when you stop off at that little town on the way to grandmas house, [inside store, the guy is walking toward the register, smokes on bench with a beer.]  sort of shifty looking fella who buys a pack of smokes a couple of lotto scratchers and a tall boy at 10 in the morning, the kind of guy you would wait to come out before you and your family go in.. [Cut to family car, wife begins to get out; husband stops her they wait till guy exits the store. Earl lights a cigarette] Well that guy is me, my name is Earl…. [Family enters store, Earl peeks around corner) If you took the time to really get to know me and find out what type of person I truly am, instead of just stereotyping me because of the way I look, well you would be wasting your time cos I am exactly who you think I am., (security camera shows Earl running towards car, earl opens car door] Hell I’ll pretty much steal anything that isn't nailed down [takes cds and American flag out of car runs away].
 
FLASHBACK: [Picture of Crab Shack, a blonde woman pushes Earl  against the wall kissing him: date 1999]
 
Earl: (v.o) About six years ago I was out drinking when I met this little firecracker
 
Earl: You’ve got great boobs Peggy
 
Earl: (v.o.) her name was not Peggy
 
Joy: [face of disgust] my name is Joy
 
Earl: you’ve got great boobs, Joy. [Continued making out]
 
Earl: (v.o) she kept buying me drinks and later that night she drove us to Vegas, [view of car driving up highway, photo of Earl and Joy ‘just married] by the time I sobered up we were married.
 
Earl: (v.o) [View Earl face inside of toilet – being sick] Next morning I was recuperating from being a little ... over served... [Joy walks in to bathroom hops in shower view of pregnant belly]
 
Joy: Morning honey.
 
Earl: (v.o) hell when I was drinking I thought she just had a bit of a belly, {Earl looks up from toilet] some people might think getting so drunk could accidentally marry a woman that’s 6 months  pregnant is a good reason to stop drinking, personally I think it’s a good reason to keep drinking [picks up beer from bathroom sink]
 
[2000 - Joy and Earl leaning over the baby ]
 
Earl: (v.o) Joy didn't remember much of about the boy's real father except that he drove a ford, so we named him dodge. [Joy waves at Dodge]. A few years later, we were having our first child from my own personal seed [Joy screaming as she gives birth] the doctors already told us he was gonna come out a boy so we went ahead and named him... There he was, (doctors show an African American baby, Joy smiles) Earl Jr.

 [2005 - Earl sitting on couch with a beer in his hand, in a messy house, the two kids running around in front of Earl as he watches tv.]
 
Earl: (v.o) People ask me how I can stay with a cheating wife [Joy filing her nails, leaning over kitchen bench, watching kids] and two horrible kids that aren't mine [greyhounds on tv]... i guess i just believe in the sanctuary of marriage..[Earl gets up grabs the kids and puts them outside] Besides I'm sure just as many people ask her why she hasn't thrown out her good-for-nothin husband and his brother that lives on the couch... [Picture of a large guy rolling over on the couch asleep] That's Randy. The best brother anyone could ever ask for.
 
END OF FLASHBACKS – BACK TO PRESENT
 
 [Old guy walking across the screen, table is shown of Earl, Joy and Randy, Randy takes a swig of beer, Joy filing her nails]
 
Earl: (v.o.) Usually we spend our days hanging over at Ernie’s Crab Shack, {Earl takes a swig of beer, a can gets thrown at his head)
 
Earl: hey (turns around)
 
Guy: Gotcha Earl (pointing at Earl), you’re it you’re it
 
Earl: (v.o.) That’s Sonny, we play beer can tag.
 
(Sonny runs out of the Crab Shack)
 
Earl: no use running fool, I know where you’re momma parks her house. (Earl rubs his head)
 
(A Earl turns around, an African American guy walks out of kitchen, with food)
 
Earl: (v.o.) that’s Darnell, he’s always hooking us up with bowls full of stuff that’s not legally allowed to put in crab cakes
 
Earl: Thanks crab man
 
Darnell: no problem earl
 
[Darnell turn around walks behind Joy, Joy touches him on his arm}
 
Joy: Thank you Darnell
 
Darnell: Anytime Joy.
 
Earl; (v.o) Randy and I love a free crab meat, but for some reason Joy loved coming here too. And if we were luck Wanda would push B7.
 
[Joy is staring at Darnell as he walks away, At the Jukebox, a woman is there, she presses B7, Rob Base & D.J. E-Z Rock’s "It Takes Two" starts to play]
 
Randy:   Oh no she didn't. Woman don’t tell me you pushed B7. (Randy gets up from seat, and pretends he’s fishing, and the woman at the jukebox acts as though she’s just been caught)
 
Earl: (v.o) Anyways that is our life, it wasn’t glamorous or nothing, it was regular enough. (Randy and woman dancing) At least it was regular enough till 3 weeks ago (watching Earl watching Randy).

CUT TO: [Outside convenience store, Earls scratching his scratches ticket on his beat up car, , show $100,000, $100,000, $100,000. Earl’s eyes widen in excitement and shock]
 
Earl: Son of a bitch (screams holding ticket above his head, running around car park) I’m rich (runs out onto the road) a hundred thousand dollars, sucker! (a car hits him, he’s on the windshield)
 
[Old lady screaming inside car slams on her brakes, Earl lying on the road as the lady drives off]
 
Earl: (v.o) that was the happiest ten seconds of my life, (ticket flying away down the road)

CUT TO : Earl laying in hospital bed, with neck brace on, waking up
 
Earl: (v.o) As soon as I was conscience, Randy went back to look for my scratcher (Randy in middle of road between cars looking for ticket) But I knew he wouldn’t find it. Would have been more upset if I wasn’t so doped up, (vision of Morphine drip).
 
[Joy walks into hospital room with papers in her hand)
 
Earl: Hey baby
 
Joy: Hey baby, sign these, next to the sticky little yellow things please
 
Earl: Oki Doki (signs the papers) Earl J Hickey.
 
(Darnell walks into room with box of stuff)
 
Earl: (smiles) Hey crab man
 
Darnell: Hey Earl (waves)
 
Joy: Darnell’s parents threw him out for growing weed in his closet so he’s moving in and we’re thinking bout gettin married
 
Earl: But we’re married
 
Joy: (picks the signed papers out of Earls hand) Not anymore we’re not. Thank you for the trailer. Trust me Earl this will be better for everybody involved. Earl Jr really should be with his daddy. (Joy smiles at Darnell) Feel better now. (Both walk out of room)
 
Earl: (v.o). never been much of a complainer but lying in traction that night knowing that I no longer had a home (picture of letterbox, Earl crossed out and Darnell is written in marker), no longer had a wife, (Darnell is chasing Joy around the trailer in their underwear), no longer had a one hundred thousand dollar lottery ticket (ticket blowing down the road in the wind) well I think I might have cried if I wasn’t afraid of waking Randy up (Randy lying on couch in the hospital room – asleep rolling over) and seeing me. Then it happened I was just flipping the channels and he came on.
 
(View of tv with Carson and his guest)
 
Guest: Forget about me, I wanna know about you I wanna know about Carson Daly. Everytime I see you, you got a beautiful woman on your arm, you got your own talk show, your own record company, What’s your secret?
 
Carson: Well if you must know, ahhh I’m Satan (crowd laughs) No seriously, I ah have been very blessed, I also believe that what goes around comes around and that’s how I try and live my life, I do good things, and good things happen to you, if you do bad things, they’ll come back and to haunt you. It’s karma.
 
Earl: (v.o) Karma there it was, the secret of life coming straight from Carson Daly’s lips to my morphine laced ears. (Earl smiling)

CUT TO: View of exterior of a motel.
 
Earl: (v.o) When they finally released me from the hospital, we checked into a motel. It didn’t take Randy long to make friends with the help. It never does.
 
Randy: (laying on bed watching a cartoon) How longs your break Catalina?
 
Catalina: The manager went to the dog track (jumps on bed) I’m on my own schedule for the afternoon.
 
Earl: (standing in the doorway) Do good things and good things happen to you. Do bad things, they’ll come back to haunt you
 
Randy: That’s deep Earl, so why don’t you stop hogging those vicodins they gave you and we can all chat about that for awhile.
 
Earl: I’m talking bout karma
 
Randy: who’s karma?
 
Earl: I don’t know, just something Carson Daly came up with… he says he does good things in life, and that’s why his life is so great. Got me thinking, my life sucks, I ain’t ever done anything good that I can think of.
 
Catalina: whose this Carson Daly? Is he some sort of spiritual leader, holy man?
 
Randy: you’ve never seen TRL? You need to start putting on some of these TV when you’re cleaning the toilets.
 
Earl: if I want a better life, I need to be a better person. (throws Randy a piece of folded paper)
 
Randy: what’s this (opening paper)
 
Earl: I made a list of everything bad I’ve ever done
 
Randy: (laughing) why?
 
Earl: why? Randy I just won a hundred thousand dollars in the lottery and was immediately got hit my a car, I almost died cos something happened to me that I didn’t deserve. That karma stuff is gonna kill me unless I make up for everything on that list.

CUT TO: [outside of motel room, Earl is walking along balcony, Randy is following him]
 
Randy: number 23. Peed in the back of a cop car
 
Earl: I’m no longer proud of that
 
Randy: no 41, snatched a kids Halloween candy carrier when he came to my trailer for trick or treat?
 
Earl: that was wrong and I know that now
 
Randy: number one-o-two harmed or possibly killed innocent people with second hand smoke. Now how in the world are you gonna fix these things Earl
 
Earl: I don’t know, start with the easy ones. Like, ahh, number 64. (picking up trash in motel carpark)
 
Randy: Picked on Kenny James
 
Earl: I used to torment the hell out of that little boy back in elementary school.
 
Randy: so what do you think you’re gonna do about it now.
 
Earl: I don’t know. Find him, do something nice for him, then cross him off the list.
 
Catalina: (upstairs on balcony) Excuse me.. But if my boss comes back and see that there is no garbage in the parking lot, he’s gonna get used to it like that, so could you please put it back.
 
Earl: (looking up at Catalina) no I can’t. Number 136, I’ve been litterbug
 
Randy: (holding out list) well here, cross that one off your stupid list  
 
Earl: I can’t cross that one off the list, not until I’ve picked up as much as I’ve littered. This isn’t stupid either, it’s my road map to a better life (putting rubbish in the trash cans)
 
Randy: well I hope that road, has free gas and free food and a van big enough for us to sleep in, cos we just spent our last $45 on this room and I’m not cutting into my beer money for some stupid ass crusade.
 
Earl: (looks down to ground and picks up a lottery ticket, its his winning ticket) Son of a bitch, its working (looks at Randy in shock

CUT TO: [Ext. of lottery office Earl is standing with a large check being congratulated by a man, and being photographed]
 
Earl: (v.o) When I went over to the lottery office they sure made a big fuss, Randy had an idea to get an extra $100 000 out of the deal…. But I knew it wasn’t gonna work.
 
CUT TO: [Earl at bank collecting money]
 
Earl: Thank you Izetta.
 
(Izetta smiling, as Earl walk away from counter, Randy is line holding the large cardboard check)  
 
Randy: (places in on bench in front of Izetta) Can I borrow a pen?
 
(Izetta is not happy

 
CUT TO: Earl putting money in his car’s glove compartment.
 
Earl: (v.o) I wanted to get started on my list as soon as possible so my life would start getting better, hell it was already better. (Randy drinking beer in back of Earl’s ute). Our new friend Catalina had the day off and nothing to do, so Randy and I had something pretty to look at (Earl getting out of car, Catalina is sitting in the back with Randy) Plus I finally had enough money to buy something that I always wanted for my car (Earl sets his car alarm)
 
Catalina: Which house belongs to this boy you tortured
 
Earl: (Pointing) That’s his parents house right over there. We don’t know where Kenny lives now though but Randy will find out. (Randy finishes a beer starts to open a new can) Whoa, whoa, whoa, (Earl stops him), that’s four.
 
Randy: I’m still thirsty
 
Earl: you’ve had four, you can have another one when you come out, go on now. (Randy climbs out of car and heads towards the house)
 
Catalina: so why aren’t you going in?
 
Earl: I get nervous when I lie. Randy’s a pro. So long he’s got the right number of beers in him.  (Picking up rubbish) Four seems to be his magic number, any more and he starts to get a little bit ….. unpredictable. 

FLASHBACK:  (seven months earlier, pans acoss a table with beers and a shaven cat and randy asleep on the couch. Joy walks in the trailer and sees the cat)
 
Joy: (annoyed) EARL, your brother shaved the damn cat again.
 
Earl: (v.o) Randy hadn’t been inside Kenny’s parents house since we robbed it in high school. All we got was a back pack full of birds. 
 
END FLASHBACK – BACK TO PRESENT
 
 (View of inside house, a wall of bird figurines, and Kenny’s parents sitting on the couch)
 
Mrs James: So are you visiting all of Kenny’s classmates parents?
 
Randy: Only the ones we’ve lost contact with. You see as class president its my duty to organize the reunion and I’d hate for anyone to miss out on all the fun, you know with all that catching up and the little appetizers and all that.
 
Mrs James : oh isn’t that sweet.
 
Mr James: Can I get you a beer son?
 
Randy: (looks outside, looks back) I would love a beer, Thank you.
 
(Outside Earl is putting the bag of rubbish in the back of the ute, He turns around and Catalina is right behind him and pushes him on the car.)
 
Earl: what are you doin?
 
Catalina: you don’t like me?
 
Earl: no no you’re nice, is just Randy when you came in to give us towels, he called dibs.

FLASHBACK: Catalina entering motel room holding towels, walking past Randy and Earl on the bed. Randy staring at her.
 
Randy: (hits Earl) Dibs.
 
(Earl hits him back)
 
END FLASHBACK – BACK TO PRESENT
 
(Back to present, Earl and Catalina facing each other, and they hear sirens 3 cop cars pull up outside the house. Cops get out run towards The James’ house.)
 
Earl: in case your wondering how many beers it takes for Randy to get himself into trouble.. nine seems the magic number. (shot over roof, randy running across the backyard) Luckily, he got Kenny’s address before he pissed off Mr James.
 
(Back inside James’ house.)
 
Mrs James: I think I have Kenny’s yearbook in here somewhere.
 
(Randy sitting on couch with Mr James drinking beer. Randy staring at Mrs James bending over)
 
Randy: (hits Mr James) Dibs.
 
(Next Randy is running away.)

CUT TO: (Earl, Randy and Catalina outside of Kenny’s house, a blue car pulls into view.
 
Earl: (v.o) first we had a little trouble finding Kenny’s house (Kenny gets out of car) You see Randy wrote the address on his hand and sweated it off the last digit during his getaway. But eventually we found it.
 
Earl: (leaning forward) there he is. Kenny James.  I got a weird feeling in my stomach.
 
Randy: maybe you’ve got stomach cancer.. Can karma cause stomach cancer?
 
Earl: (looking down at his stomach) I don’t know 
 
Catalina: it’s probably just guilt.
 
Earl: (v.o) was probably right, I wasn’t proud of the way I treated Kenny.

FLASHBACK: Kids playing a game, of baseball/soccer, (I have no idea what it’s called)
 
Young Earl: hey, Kenny, I bet you’ll strike out again you dork.
 
Teacher: (pointing at Earl) That’s enough Earl. (Faces Kenny) Just ignore him Kenny, and try your best.
 
(rolls a large ball to Kenny, Kenny kicks it, lands in the hands of a kid in a wheelchair, Kenny begins to run, Earl kick him in the balls, Kenny falls down in pain, then Earl throws the ball at him.)
 
Earl: you’re out.

CUT TO PRESENT: View of tv, Earl looking through a window.
 
Earl: (v.o) I watched Kenny for a few days and tried to figure out how to make up for all the abuse I put him through. Kenny had a good job as an assistant manager at the copy hut. (Kenny is knocked over while carrying reams of paper), a powder blue le car he took pride in (Kenny is fighting with the hose while washing his car), the nicest house on the block (Kenny mowing his lawn) but he didn’t have anyone to share it with (Kenny eating dinner alone in front of the tv) he was lonely. There was something special missing in his life that every man needs to feel whole.
 
Earl: (walks in front door of his motel room) I gotta get him laid
 
Randy: (laying on the bed with Catalina) What?
 
Earl: Kenny, I made him feel bad his whole childhood if I want to cross him off my list I gotta make him feel good a little pleasure to make up for that pain.
 
Catalina : what kind of woman are you gonna get to have sex with a scrawny little man like that.
 
Randy: yeah, you need to get laid.
 
Earl: not with Patty you don’t

CUT TO: Kids running off a school bus, Vision of Patty in red, lacing up her knee high boots.
 
Earl (v.o) Patty wasn’t your run of the mill prostitute, she was a daytime hooker, takes a special kind of woman to sell sexual favors in the light of day and I was right, Patty doesn’t care if the man has muscles, muscles can’t buy mad dog.
 
(Randy and Earl walking towards Patty.)
 
Earl: Hey Patty
 
Patty: Hey boys, is it Randy’s birthday already?
 
Earl: no, we got another job for ya,

CUT TO: knocking on the door, Kenny opens it
 
Kenny: Hello
 
Patty: Hey sweetie, I’m calling from Greenpeace I need to talk to you about a scarred whale and all that crap (walk into Kenny’s house) you got anything to drink in here.(Kenny closes door confused) Have you got a toothbrush I can borrow.
 
Kenny: Ma’am.
 
(Outside Earl and Randy are sitting in Earls’ car. In the side mirror, a guy is riding down the street on a motorbike )
 
Earl: look whose coming
 
(Close up of Sonny, Earl picks up a can and throw it at him, Sonny swerves and crashes his bike, Earl leans out his window)
 
Earl: You’re it
 
Sonny: (gets up, brushes his shoulders) Hey Earl, nice one. (Earl gets out of his car and walks towards Sonny) are you guys looking to rob one of these houses cos there is an unlocked one right down the street.
 
Earl: no thanks (puts his hand on Sonny’s shoulder)
 
Sonny: Alright look, if its about last time, I-I promise I’m not gonna mess up again

FLASHBACK: Earl and Randy exit house with masks on holding stolen property, no one is there for the getaway.
 
Earl: (taking off their masks) where did Sonny go.
 
(Strip club – sonny in a mask watching a stripper come down a pole with money in his mouth.
 
END FLASHBACK - BACK TO PRESENT.
 
Earl: Sorry Sonny but I’m out of the house robbing business.
 
(Patty leaving Kenny’s house)
 
Sonny: and into the pimping business. I can help out with that too. I got an uncle, real lonely guy, and he gets a disability check every Thursday.
 
Earl: ok sonny, we’ll talk about it later. (Sonny leaves)
 
(Patty runs across the road to Earl)
 
Earl: (rubbing his hands together) how did it go
 
Patty: he gave me $10 to help the monkeys.
 
Randy: How’s the sex? Got anything in the tank left over for me.
 
Patty: we didn’t do it.
 
Earl: what? Patty we had a deal.
 
Patty: I did what you said, I told him I thought he was cute and I tried to kiss him but he wasn’t interested.
 
Earl: Damn Patty, I’m on a schedule here, come on Randy.
 
Patty: I tried Earl I did. Towards the end I even pulled out my good boob.
 
(Earl knocking on Kenny’s door)
 
Randy: you think he’s gonna remember you
 
(Kenny opens the door, gets scared and tries to slam the door in Earls face)
 
Earl: yeah I think he remembers me.
 
(Kenny runs to a phone and starts dialing)
 
Earl: Kenny calm down
 
Kenny: I have a restraining order against you Earl Hickey.
 
Earl: Yeah but that was written on a brown paper bag by the school nurse 20 years ago, besides I made you eat it remember.
 
Kenny: yeah well just take whatever you want and leave.
 
Earl: all I want to do is talk.
 
Randy: Hold on a sec, you’re giving stuff away (pick up the alarm clock) I’ll take this.
 
Earl: Put it down.
 
Randy: its got a cd player in it.
 
Earl: (through his teeth) put it down. Listen Kenny, I’m here to help you
 
Kenny: I don’t need your help
 
Earl: Buddy, you just gave up the chance to have sex with the daytime hooker. You need my help.
 
Randy: Earl
 
Earl: Not now Randy.
 
Kenny: (to Randy) Shut that drawer
 
Earl: Kenny, I’m here to help you find you a woman so you can be happy.
 
Randy: Earl, I think you’re trying to sell a cat to a man who fancies dogs. 
 
(Randy throws a magazine on the bed, Earl picks it up, it called Man’s Man. They all exchange looks. Earl and Randy start to leave the room.)
 
Earl: (v.o) I know this might sound crazy in this day and age but we live in a small town and I’ve never been face to face with a gay before. (Earl and Randy running out of Kenny’s house) I understand now how the runnin wasn’t necessary.

CUT TO: Earl, Randy and Catalina at Motel.
 
Earl: that’s it Kenny’s off the list.
 
Randy: Good
 
Catalina: isn’t that against the rules?
 
Earl: look I made the list so that means I make the rules. The guy was gay. There are special circumstances; I would have to help those special circumstances… (Gives Randy some money) Here you go, go get us some special cheeseburgers from the machine.
 
Catalina: ok so whats next.
 
Earl: (looking at list) ahh number 86 stole a car from a one legged girl 
 
(Catalina and Earl enter his motel room, it has been ransacked)
 
Earl: what happened here? (Joy comes from behind him and hits him in the head with the phone) ow Damn girl have you lost your mind.
 
Joy: who’s the whore?
 
Catalina: what did you just call me..
 
Earl: look she’s the maid. Relax.
 
Joy: Did you think I wouldn’t gonna find out. (throws newspaper at him, picture of him with check.)

Earl: would you look at that, my eyes are closed.
 
Joy: I want half that lotto money Earl.
 
Earl: yeah well I wanted a legitimate baby with a wife who didn’t huff paint on thanksgiving. Well I guess life’s full of disappointments now ain’t it.
 
Randy: (walking in door) they only had one mellow cola left. Do you wanna westle for it? (Joy hits him over the head with phone)
 
Earl: that’s it, give me the damn phone.
 
(Joy goes to hit him again with it.)
 
Joy: I’m gonna get that money Earl,  I want it.
 
(Joy leaves Earl and Catalina watch her go)
 
Catalina: That’s your ex wife
 
Earl: Yep, a crazy as she is, I’d be lying if I said I wasn’t going to miss her.
 
(Joy kick Earl’s car, the alarm goes off, Earl turns it off, Joy gets in her car)
 
Darnell: Hey Earl
 
Earl: hey crabman
 
Randy: (walking out rubbing his head) what happened?
 
Earl: Karma. Karma happened.

CUT TO: (Kennys house – he is getting home, opening his front door.)

Earl: (v.o) And I believed it too. Think about it as soon as I decided not to help Kenny, Joy broke into my  room and beat me up with a phone. That’s when I realized that I had to stick to the plan. There are no special circumstances. I may have made the list but I do not make the rules. Karma makes the rules. The one legged girl would have to wait. Kenny had to be first.
 
(Kenny turns on his light; Earl is standing in his house)
 
Kenny: (gets out spray) Stay away. I bought mace.
 
Earl: I just want to talk Kenny, relax.
 
(Kenny sprays can at Earl, but get himself in the eyes instead)
 
Earl: Kenny (vision is blurry) Hey Kenny, how’s it feeling now.
 
Kenny: Better. Thanks for pinning me down on the ground and prying my eyes open with your fingers and pouring the milk in. I think that helped a lot.
 
Earl: Yeah well if you steal enough purses you learn a few things about mace.
 
(Awkward silence)
 
Earl: wha (coughs) god wow that’s (picks up a candle, chuckles, uncomfortable) Why don’t you have a man Kenny?
 
Kenny: what?
 
Earl: if you like men, why don’t you have a man.
 
Kenny: that’s none of your business
 
Earl: no its not I know that. Trust me I don’t really want to know, its just that you seem lonely and I gotta figure out how I’m gonna help you so I can cross you off my list.
 
Kenny: what list?
 
Earl:  you’re number 64, (shows Kenny list) but don’t let that fool ya, I’m doing you first. You see Kenny, my life sucks and it’s because I’ve been a bad person. I’m hoping if I can do some good things then maybe some good things might finally happen to me.
 
Kenny: you’re talking about karma.
 
Earl: you’re a Carson Daly fan too, huh. Yeah I’m talking about karma.
 
Kenny:  You’re really trying to change.
 
Earl: if I don’t I think life is gonna kill me.
 
Kenny: I don’t have a man because nobody knows im gay. You know what this town is like Earl. Besides even if people knew, where am I going to meet anyone.
 
Earl: what about the city. Don’t they have special bars for the queers -  I’m sorry Homosexual Americans.
 
Kenny: I tried there once I drove and hour and a half, just to sit outside in my car, too scared to go in.
 
FLASHBACK: Nighttime, a male gay couple runs past, Kenny sitting in his car, Policeman knocks on his window,
 
Police: You need to move your car.
 
Kenny: Officer I’m straight.
 
Police: you can’t park here.
 
Kenny: ok. I-I’m straight. (starts car)
 
END FLASHBACK - BACK TO PRESENT
 
Earl: (coughs) what if I went with you,
 
Kenny: what
 
Earl: maybe you won’t be scared if you’re not alone.
 
Kenny: Earl Hickey is going to take me to a gay bar.
 
Earl: (pointing to his list) I don’t have a choice Kenny.
 
CUT TO: Gay club.
 
Earl: (v.o) I didn’t want to be the only non gay there so luckily Randy agreed to go as soon as he herard there were going to be bubbles.
 
Earl: (to Kenny) you like that one?
 
Kenny: oohh, I don’t know. He’s cute I guess.
 
Earl: Alright I’ll go talk to him. Wait do you want to be the man or the woman.
 
Kenny: wa-wa are you j-just going to go over there and talk to him.
 
Earl: Yeah he’s gay but he ain’t gonna bite me. He’s not gonna bite me is he?
 
Kenny: look maybe I should do this myself.
 
Earl: Kenny I can’t let you do that. I gotta be the one to help you if I’m want to cross you off my list.
 
Kenny: wait wait wait you have helped me. Look my whole life I’ve been scared to be who I really am because of what all the people might think but then Earl Hickey brought me to a gay bar. Earl Hickey went to express for men and bought me a shirt. Earl Hickey the one man I was the most scared of in my whole life has accepted me as I am. Look when we were kids you took away my confidence, but today you gave it back. Thanks Earl. (They shake hands, smiling) You can cross me off your list. (Earl watches as Kenny goes to talk to a guy.)
 
Earl: (v.o) there you have it, never underestimate the power of confidence.
 
Club D.J: It’s midnight boys, and its time to take it old school. Randy’s song begins to play.
 
Randy: oh no you didn’t, tell me you didn’t just go old school. (Casts a line, hooks a gay guy and starts dancing.)
 
Earl: (v.o) never underestimate fifteen beers, a little enlightenment and the power of Rob Bass and D.J E-Z rock. Well one down, two hundred and fifty eight to go (crosses Kenny off of his list, watches Randy dance with a guy)

THE END

Kikavu ?

Au total, 8 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Kln16 
16.08.2018 vers 14h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

France8181 
04.09.2016 vers 01h

elyxir 
Date inconnue

Olyne 
Date inconnue

teddymatt 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre la carte de Mary Sibley, sorcière de la série Salem, dans la catégorie Magic de notre collection d'HypnoCards.
En vitrine | Salem (Magic)

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente
Actualités
Les sorties d'Alyssa Milano

Les sorties d'Alyssa Milano
Alyssa Milano s'est rendue au gala 2018 GLAAD. Ce gala s'est tenu au Hyatt Regency, à San Francisco,...

Tempting Fate | Alyssa Milano - Production

Tempting Fate | Alyssa Milano - Production
Alyssa Milano ne joue pas seulement dans le téléfilm Tempting Fate réalisé par Manu Boyer et Kim...

Alyssa Milano dans la presse

Alyssa Milano dans la presse
La série Insatiable avec Alyssa Milano essuie de nombreuses critiques car une partie des spectateurs...

Little Italy | Alyssa Milano - Release & Trailer

Little Italy | Alyssa Milano - Release & Trailer
La sortie du film Little Italy réalisé par Donald Petrie a été dévoilée. Il sortira en effet le 21...

Tempting Fate | Alyssa Milano - Synopsis & Release

Tempting Fate | Alyssa Milano - Synopsis & Release
Le synopsis du téléfilm Tempting Fate réalisé et produit par Kim Raver (New-York 911, Grey's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoRooms

CastleBeck, Hier à 02:30

Sur le quartier This Is Us, une nouvelle catégorie des HypnoTIU Awards attend vos votes. Merci!

choup37, Hier à 10:54

Nouveau design sur les quartiers Supernatural et Sous le soleil, on attend vos coms

BenMason, Hier à 11:01

Bonjour! N'hésitez pas à venir voter pour la meilleur création du concours spécial Halloween sur le quartier de Falling Skies!

quimper, Hier à 23:36

Nouveau sondage sur le quartier Rizzoli & Isles. Pas besoin de connaître la série pour pouvoir voter. N'hésitez donc pas à participer

sossodu42, Aujourd'hui à 09:43

nouveau sondage sur le quartier The Listener. Pas obliger de connaître pour voter. l'équipe vous attend

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site